Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for 23 septembre 2013

Ushuaia : une destination qui en a fait rêver plus d’un, moi la première. C’est ici que je finis ma quête vers le sud. Comme un point lumineux dans les terres australes, non un point final mais plutôt un point à ligne, pour écrire un autre paragraphe de ce voyage étonnant qui m’aura transformé à jamais.

Je vous ai laissé tant de temps sans nouvelles que je ne sais par où commencer. Le voyage, c’est aussi ne pas pouvoir contrôler tout, et mon envie d’écrire n’est pas toujours au rendez-vous avec les bonnes connexions, l’état du matériel qui commence sérieusement à montrer des signes de fatigue, le temps libre et le silence. Toutes les conditions doivent souvent être réunies pour pouvoir envoyer un « papier », une « news », un petit morceau de moi et de ce voyage éblouissant.

Je vous avais écrit juste avant de partir pour une excursion de trois jours dans le salar d’Uyuni et le sud Lipez. Trois jours inoubliables, à plus de 4000 m d’altitude, dans des régions désertiques sans village, à des températures glaciales, sous un ciel étoilé comme si l’on vous avait posé en plein coeur de l’espace. Des centaines de kilomètres en 4×4 dans le désert blanc de sel aux cristaux éclatants puis, dans un autre désert, de terre celui-ci, encerclé par des monts enneigés. Parfois, une rencontre géologique aux formes daliesques vous tire de cet infini aux tons ocres pour vous pousser à jouer avec elle à des devinettes, comme savent si bien faire les nuages. Un hôtel de sel avec vue sur le salar et un autre dans une vallée non loin de lagunes colorées, nous auront abrités deux nuits dans des conditions frigorifiques (en-dessous de 0°C) et inoubliables. C’est dans ces moments que l’on se dit : vive les super sacs de couchage ! Le dernier jour, nous nous sommes levés à 4h du matin pour pouvoir voir le lever du soleil sur de magnifiques geysers à 5000 m d’altitude, dans une odeur de souffre : spectaculaire !

Après ces trois jours d’aventure sans avoir pris de douche, nous avons passé la frontière au petit matin et sommes arrivés au Chili dans le petit village-oasis d’Atacama. J’y suis restée une petite semaine, quittant ici, après cinq semaines ensemble, ma compagne de route, Lucie, qui repartait sur Santiago.

Je vous raconterai dans de prochains articles mon beau séjour au Chili qui s’est terminé le 11 septembre. Je vous donne quand même mon parcours : San Pedro d’Atacama, Caldera, La Serena, Santiago, Valparaiso, Villarrica, l’île de Chiloé, Puerto Montt.

Je suis arrivée en Argentine dans la petite ville montagneuse (et capitale du chocolat) de San Carlos de Bariloche, dite Bariloche. Estelle, une amie de France (la première qui me rejoint depuis mon départ) est arrivée le jour suivant pour trois semaines à mes côtés.

Nous avons fait une escale à Esquel, toujours dans les montagnes, puis nous sommes allées droit vers l’est pour rejoindre l’Atlantique que je retrouvais enfin, pour visiter la splendide péninsule de Valdès, un parc national, où l’on a pu voir plein d’animaux : guanacos, pingouins, lions de mer, éléphants de mer mais surtout… les majestueuses baleines franches australes ! Un rêve que j’avais depuis longtemps. Être auprès d’une baleine vous donne un sentiment d’apaisement incomparable.

Puis, après 35h de bus, nous sommes arrivées vendredi soir au bout du monde : Ushuaia. Une ville mythique où le peuple Amaya avait commencé à habiter et où les navigateurs de tous horizons se sont succédés pour voir de leurs yeux cette beauté australe scintillant de sa lumière si particulière.

Ce soir, nous terminons notre séjour au bout du monde avec une balade en raquettes, un dîner près du feu et un retour en chiens de traîneau !

A bientôt…

Read Full Post »