Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for 8 février 2013

Première nuit

Je suis arrivée à Caracas hier soir bien fatiguée. Le soleil se couchait et la température extérieure était de  26°C ! Et les vénézuéliens disaient qu’ils avaient froid ! lol!

J’ai partagé un superbe taxi avec un couple qui allait dans le même quartier que moi. Ici, le code de la route est à l’extrême opposé de celui de la France ! Sur la 4 voies qui nous emmenait dans le centre de Caracas, le chauffeur doublait sur la bande d’arrêt d’urgence, par la droite donc. Et il n’était pas le seul ! Mais j’étais dans une sorte de Hummer Ford donc je me sentais en parfaite sécurité. C’était comme dans un jeu vidéo !

Je suis arrivée chez Mariana, une jeune venezuelienne de 23 ans, étudiante en architecture, qui m’accueille pour ces quatre nuits. Elle est en colloc dans un immense appartement avec une grande terrasse et une vue panoramique sur Caracas ! Ma chambre donne sur cette même vue. Mariana est adorable. Un autre couchsurfeur espagnol était là aussi. Il partait ce matin pour l’est du pays. Je le rencontrerai peut-être la semaine prochaine lorsque je m’y rendrai aussi.

Mariana a une petite chatte de 6 mois qui a veillé sur moi pendant la nuit.

Et me voilà réveillée, prête à affronter le brouhaha de la ville !

Une dernière choses : un gigantissime MERCI pour tous vos messages de soutien qui m’ont fait énormément de bien !

(Pour ceux qui ne l’ont pas déjà fait, n’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, en cliquant sur « + suivre » dans la lucarne en bas à droite !)

Read Full Post »

Le jour J !

Le grand saut !

Je me sens comme l’oisillon du goéland sur le flanc d’une falaise qui doit se jeter dans le vide pour son premier envol. Ca fait très peur. On se sent bien seul et en même temps, on sait que si l’on dépasse cette peur, notre vie ne sera plus jamais comme avant. Alors on saute… Terrorisé mais on saute !

J’ai dit au revoir à ceux que j’aimais tout en espérant à cet instant, je l’avoue, que ces deux années passent très vite.

Je suis à Madrid, attendant mon deuxième vol qui m’emmènera à Caracas. Il a une heure de retard, alors j’attends.

Lors de mon vol entre Paris et Madrid, j’ai aperçu ma région. J’ai remonté de mes yeux la Gironde pour repérer Royan, puis la forêt de la Courbe et les iles que j’affectionne tant. Et là j’ai deviné Rochefort. Le temps s’y prêté très bien. Je lui ai envoyé un ultime au revoir.

Je suis fatiguée. Je n’ai pas beaucoup dormi. Deux, trois heures tout au plus. J’étais trop excitée ! Quand le réveil a sonné ce matin à 5h50, je me suis réveillée aussitôt. Mes parents m’ont accompagné à l’aéroport, le cœur serré. Mon amie Marie-Noëlle nous a rejoint. On a eu le temps de boire un dernier verre ensemble. Que d’émotion !

Mon avion a décollé à 10h25 et a dépassé les nuages qui ont laissé place à un soleil radieux.

Mais mon voyage avait déjà commencé puisque j’ai quitté Rochefort mardi matin en voiture, accompagnée de mes parents. Après avoir essuyé sur la route une tempête de pluie puis une autre de neige, nous sommes arrivés à Paris dans l’après midi sous un beau ciel bleu.

Mais maintenant je suis sur le sol espagnol où je m’imprègne désormais de la langue qui va m’accompagner pendant six mois. Et j’attends. Une attente interminable. Il me tarde d’être à Caracas.

Le hasard a fait que j’arriverai en plein carnaval !

>>> Par ici les photos du départ :

Mon départ

——————–

Read Full Post »